Déclaration de la Ligue Panafricaine – Umoja suite à la signature de l’Accord de Partenariat Économique Afrique / Union Européenne.

  DÉCLARATION DE LA LIGUE PANAFRICAINE – UMOJA SUITE À LA SIGNATURE DE L’ACCORD DE PARTENARIAT ÉCONOMIQUE AFRIQUE / UNION EUROPÉENNE Ce mois de juillet 2014 est une date funeste pour le continent africain. Une de plus, une de trop ! La Ligue Panafricaine – UMOJA est particulièrement révoltée et indignée après la signature, par les pays africains,

 

DÉCLARATION DE LA LIGUE PANAFRICAINE – UMOJA SUITE À LA SIGNATURE DE L’ACCORD DE PARTENARIAT ÉCONOMIQUE AFRIQUE / UNION EUROPÉENNE

Ce mois de juillet 2014 est une date funeste pour le continent africain. Une de plus, une de trop !

La Ligue Panafricaine – UMOJA est particulièrement révoltée et indignée après la signature, par les pays africains, à l’exception de l’Afrique de l’Est, de l’accord de partenariat économique (APE) avec l’Union Européenne (UE).

De quoi s’agit-il ?
L’Accord de Partenariat Économique est un Accord de Libre-Échange couplé avec une pseudo-aide au développement, miroir aux alouettes. Il est dit que l’APE vise à établir des zones de libre-échange entre la première puissance commerciale mondiale dont le revenu moyen par habitant est plus de quarante fois supérieur à celui de toute l’Afrique et les régions constituées du groupe Afrique Caraïbe Pacifique (ACP). Au regard de ces considérables inégalités, il n’est pas difficile de voir de quel côté se situe le pouvoir.

Avant les APE, il eut les accords ACP/CEE puis ACP/UE, qui dit-on auraient permis aux pays africains d’avoir accès aux marchés européens, sans exiger d’eux la moindre réciprocité. Arguant des exigences de l’OMC sur la clause de la nation la plus favorisée, les pays européens ont fait pression pour que les pays ACP acceptent d’ouvrir leurs marchés aux entreprises européennes.

Qui peut croire que les pays africains ont eu effectivement accès aux marchés européens quand on sait leur état de compétitivité ? Qui peut croire que les entreprises européennes n’ont pas eu accès aux marchés africains quand on sait que la quasi-totalité des importations africaines viennent d’Europe ?

Accords de partenariats ou marché de dupes ?
La Politique Agricole Commune (PAC) de l’Europe a considérablement biaisé les échanges commerciaux entre l’Europe et l’Afrique notamment du fait que les produits agricoles européens qui arrivent sur le marché africain, subventionnés, sont vendus à un prix moindre par rapport aux produits africains. Dans le même temps, les produits agricoles africains sont vendus à des prix prohibitifs sur le marché international, là où les produits européens sont subventionnés grâce à la PAC. La signature de l’APE va ainsi détruire à une échelle sans précédent l’agriculture africaine et ruiner toute possibilité d’atteindre la souveraineté alimentaire voulue par tous.

Pire encore, le peu d’industries qui nous restent risque tout simplement de disparaître et accélérer la désindustrialisation de l’Afrique entamée déjà avec les Programmes d’Ajustement Structurel (PAS). Nous courrons donc un péril industriel et agricole. Ajouter à ceci, le fait que les produits de l’UE représentent 40 % des importations totales de l’Afrique sub-saharienne. Supprimer les droits de douane sur les produits européens va donc réduire considérablement les recettes douanières de ces pays. Cela pourrait mettre en danger les programmes sociaux et aboutir à des coupes dans les investissements en matière de santé et d’éducation.

L’Afrique doit vendre ou faut-il vendre l’Afrique ?
Pour se donner bonne conscience, l’Union Européenne propose de ne plus subventionner ses exportations agricoles vers l’Afrique de l’Ouest. Y a-t-il encore des Africains qui donnent du crédit à cette condescendance suspecte ? Les chefs d’État africains ont certainement été séduits par cette carotte tendue en forme d’enveloppe européenne destinée à accompagner les pays ACP dans la mise en œuvre de ces APE. À moins qu’ils n’aient consenti à signer ce contrat de servitude volontaire pour des raisons beaucoup plus politiques ?

Que se passe-t-il dans la tête d’un chef d’État africain qui entend son interlocuteur lui dire : « Tu signes ces accords et nous te garantissons un coup de main dans ton projet de modification de la Constitution ! »

Vendre l’Afrique à tout prix, ils savent le faire. Mais, désormais, la conscience politique des peuples africains et singulièrement, des panafricanistes, ne laissera plus faire. Chaque chef d’État africain ayant bradé une parcelle de souveraineté du Continent en restera indéfiniment, comptable devant le peuple et devant l’Histoire.

La Ligue Panafricaine – UMOJA s’oppose avec la dernière énergie à cette mascarade qui vise une fois de plus à maintenir en esclavage l’Afrique et les Caraïbes. Elle milite pour que les questions de souveraineté qui engagent tout le Continent ne soient plus discutées dans les salons feutrés hors de portée et de contrôle des masses populaires, mais décidées par le peuple souverain. Elle propose que soient constitutionnalisées toutes ces questions relatives à la souveraineté nationale africaine comme l’exploitation des ressources, l’exigence de production et de transformation sur le sol africain, d’une partie des exploitations réalisées par les firmes étrangères au Continent, par exemple. Elle s’engage à redonner le pouvoir au peuple si celui-ci lui en donne et s’en donne les moyens. Assez de cette humiliante aliénation où les intérêts de tout un peuple sont bradés sur l’autel de considérations individuelles de cette classe de prédateurs et pilleurs dans le seul objectif pour les uns, de s’éterniser au pouvoir et, pour les autres, de s’assurer une manne économique à vil prix.

L’Europe veut tuer le développement de l’Afrique dans l’œuf ! C’est aux Africains de s’y opposer et s’en sortir, seuls. Seuls, mais unis et débarrassés de toute forme d’aliénation. C’est cela, la voie panafricaniste tracée par Nkrumah, Diop, Lumumba, Sankara et d’autres dignes fils d’Afrique.

Paris le 09 septembre 2014

Le Bureau Politique Provisoire
Umoja Ni Nguvu

lp-u
lp-u
AUTHOR
PROFILE

Posts Carousel