Non à la politique de repositionnement de l’impérialisme français dans la partie africaine de l’Océan Indiens

Non à la politique de repositionnement de l’impérialisme français dans la partie africaine de l’Océan Indiens

🔴 UMOJA HABARI -COMMUNIQUE 🔴 NON A LA POLITIQUE DE REPOSITIONNEMENT DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS DANS LA PARTIE AFRICAINE DE L’OCÉAN INDIEN En ce début de XXIème siècle, où l’on assiste à une redistribution impérialiste des cartes dans la gouvernance mondiale, la France, pays en perte de vitesse aux plans politique et économique, ne voit son salut que

🔴 UMOJA HABARI -COMMUNIQUE 🔴

NON A LA POLITIQUE DE REPOSITIONNEMENT DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS DANS LA PARTIE AFRICAINE DE L’OCÉAN INDIEN

En ce début de XXIème siècle, où l’on assiste à une redistribution impérialiste des cartes dans la gouvernance mondiale, la France, pays en perte de vitesse aux plans politique et économique, ne voit son salut que dans la recolonisation de l’Afrique et le renforcement de ses positions dans l’espace africain.

C’est dans cette logique de positionnement de l’impérialisme français que se situe la dernière tournée d’Emmanuel Macron dans les îles de l’Océan Indien (Réunion, Mayotte et les îles Glorieuses) du 25 au 28 octobre 2019. Cette tournée était tout sauf anodine. Elle illustre parfaitement la politique expansionniste de l’exécutif français. Premier président à « visiter » les Îles Glorieuses, ce passage hautement symbolique marque la ligne politique ouvertement impérialiste de l’Etat français, à plus de 11.000 km de ses frontières. Comme pour bien affirmer le caractère dominateur et méprisant de sa politique africaine, Emmanuel Macron n’a pas hésité à lancer un « Ici c’est la France ! » en faisant référence aux Îles Glorieuses.

Depuis les années 1970, la présence de l’impérialisme français est contestée dans la région. De l’Union des Comores (Mayotte), à Madagascar (Îles Glorieuses, Juan Nova, Bassas da India, Europa), en passant par Maurice (Tromelin). L’impérialisme français est constamment confronté aux conflits de souveraineté pour lesquels elle a régulièrement été sanctionnée par l’Assemblée générale des Nations Unies. Pour rappel, la départementalisation de Mayotte en 2011 est une violation directe des résolutions de l’ONU de 1976, l’ONU s’étant prononcé sans équivoque aucune sur l’indivisibilité de l’Union des Comores.

L’obstination et la détermination de la puissance française à vouloir s’éterniser dans cet espace géographique n’est pas anodine. Elle s’explique par plusieurs facteurs géopolitiques et géostratégiques. En effet, en ce siècle de militarisation des océans, nul n’est sans savoir l’importance et les enjeux liés aux espaces maritimes. La maîtrise des mers et des océans est un élément essentiel de la puissance d’un Etat, et la présence de l’impérialisme français dans ce vaste espace lui confère une position géostratégique de premier ordre. Grâce à ces « possessions » maritimes, l’impérialisme français détient le deuxième espace maritime mondiale après les USA. Ces espaces, surtout pour ce qui est de l’Océan Indien, lui confère une place de choix à la table des nations représentant le bloc impérialiste. L’impérialisme français contrôle entièrement l’axe stratégique que représente le canal du Mozambique, ce qui lui assure le contrôle des ressources halieutiques et des éventuels gisements d’hydrocarbures que pourrait abriter la région. L’Océan Indien est aussi une voie de transit majeur dans l’économie mondiale lié aux supertankers et porte containers qui empruntent régulièrement ce passage.
En outre, il faut noter que les grandes puissances militaires du monde sont toutes présentes dans l’Océan Indien et cherchent à imposer leur leadership dans cette zone. C’est ce qui explique le fait que (Djibouti concentre à elle seule pas moins de cinq bases militaires étrangères. Ces positionnements attestent de ce que les puissances impérialistes préparent des guerres de proximité pour le contrôle des ressources naturelles du continent africain, d’où l’importance de ces îlots qui pourront servir de base lors d’éventuelles interventions militaires dans toute la région.

La Ligue Panafricaine – UMOJA:
-Condamne avec énergie la politique coloniale de l’impérialisme français qui, méprisant les dispositions du droit international, consiste à s’accaparer des territoires et des espaces maritimes qui sont géographiquement et culturellement la propriété du continent africain.
-Exige la fermeture de toutes les installations et missions militaires françaises, aussi bien celles basées sur le continent que celles basées dans les eaux territoriales africaines.
-Apporte son soutien à l’Union des Comores, Maurice et Madagascar dans leurs justes combats pour faire valoir leur souveraineté et l’intégrité de leurs territoires respectifs.

Umoja Ni Nguvu !
(L’Union fait la Force !)

Fait le 06 novembre 2019 aux Comores

Pour la délégation de la LP-U Comores
Pour le Bureau Politique Provisoire de la LP-U
Le président Diogène Henda Senny


🔴 UMOJA HABARI – COMMUNIQUE 🔴

LA TSIDJAU NGARIHARAYO OMSISO MIZI WAH’ESIASA YA UBEBERU YAH’EDAULA YA FARANTSA HARIMWA LEBAVU LAKIAFRIKA LAH’EBAHARIL HINDI

Ndo Ulaani esiasa ya utawalifu harimwa lebara la Africa haswa ndoharimwa ezisiwa zah’eBaharil Hindi.
Ngasi harimwa eKarini ya shirini n’mwedja ngarieshio omhanyiso wahe dunia, eFarantsa nge redjeiyo dingoni harimwa ankiba tsibahi n’omzalo wah’owana. Haizo emasulaha ndo mredjeyi yahe siyasa ya utawalifu tsibahi yasise mizi hamsinadi harimwa omahalani esayakantsi.
H’efikira inu itrilwa ndziani n’omsafara wa Rais mFransa harimo ezisiwa zah’eBaharil Hindi (La Rinyon, Maore, iles Glorieuses) etarehi 25 hwenda etarehi 28 oKtobro. Eziara zinu zikahudja zidjadidishe esiasa yah’esirikali ya Farantsa. Macron nde Rais wamwando ya fanya ziara harimwa ezisiwa za Glorieuses fasiri yauwonesa esiasa ya utawailfu yahe daula ya Farantsa ikao nge djihundrao harimwa ndzia ya kilomètera 11000 harimwa eardhi ya aswili . Hauwonesa tsibahi esiasa ya ubeberu n’emadharau harimwa lebara la Afrika ; Rais Macron hasubuti hamba ukaya « hunu Farantsa ! » haumvumbuwa ezisiwa za Glorieuses.

Rangu omwaha 1970, omkayo wah’edaula ya Farantsa harimwa ezisiwa zah’eBaharil hindi ketsuoneha hadzitso djema ngiona tanbu n’edaula ya Komori (Maore-Mayotte), na Madagascar (Iles Glorieuses, Juan De Nova, Bassas da India, Europa) hupvira Maurice (Tromelin), edaula ya Farantsa ngio harimwa migongano ya mipaka ikao edjumua ya madaula walaani kabisa omkayo wah’eFarantsa harimwa ezisiwa zah’eBaharil Hindi. Ha Beshelea omdrendeho wahe she isiwa sha Maore wilaya yah’edaula ya Farantsa mwaha 2011 ikahudja irwarie enuktwa ya sharia yah’edjumua ya madaula yah’omwaha 1976 ; Edjumua ya madaula wakubali ukaya eKomori iipangiha ha zisiwa zine: Maore, Mwali, Ndzuwani na Ngazidja.

Omdjihodari wah’eFarantsa ya sise mizi harimwa lebavu linu kazitsu shangaza sha ngazi elezao enamna yahwelewa zefani nezefaliki zah’egéopolitique n’egéostratégie. Haizo baanda maha djana ya nkodo harimwa ze bahari, haina mdru ibidi elewe zefaida zilio harumwa ebahari inu. Outunduzi wah’eze bahari yo muhimu harimwa daula. Epvengee omkayo wah’eFarantsa harimwa ebahari umnika daradja nkuu harimwa edunia kamili. Hasibabu yah’ezisiwa ye Farantsa nge wapvili ndingoni mwe Marekani harimwa ze daula waliona zitswa zambwa zindji. Ezitswa zambwa zinu haswa ndizo zilio harimwa eBaharil Hindi zimnika nvuwu halisi harimwa ze daula za ubeberu. Haizo omkayo wah’eFarantsa harimwa ye kanali ya Msumbidji ngemnikao utadjiri wanfi na ulozi tsibahi ne legashi lidji hundrao harimwa omkabala unu. EBaharil Hindi irendeha ndo mahala djumbe ikao baandhwi yah’ebidhwaa yah’edunia ipvirao raikaa ndeze meli nkuu zahe legashi hau meli zibaliao ze konteneri.

Harimwa unkade mdrwadji, zentsi nkuu ngizona ye madjeishi yahao harimwa eBaharil Hindi ili watsahe emwendzanvuu harumwao (Mfano nde Djibouti ikao hayoce ngiona mabehewa matsanu zantsi nkuu zapvonze!). Ngeonesao haupvenufu ukaya tsihale yapvo ngapvwadjoukaya nkodo harimwa lebavu linu. Haina ntsi ngaitsahao itunde emaadini yah’elebara la Afrika io nde maana eFarantsa yasisa mizi harimwa ezisiwa (îles Éparses, Chagos) haudjitayarisha zikaye mabehewa zaki djeishi.

Ye Ligi yamtsanganyiho yah’elebara la Afrika– UMOJA nge laanio hadji kuu esiasa ya utawalifu yah’edaula ya Farantsa ho miliki ze arudhwi n’ezitswa zambwa zidjihundrao hule n’eardhwi yahayo tsibahi watsiona twabia na mipaka midzima hahwenda kinyume n’esharia sha dunia. Haizo ngariparao naudai ombalwa ha haraka wah’emabehewa yaki djeishi yadjihundrao hodjumwa earudhwi n’ezilio harumwa ezitswa zambwa ne baharı ho Barani la Afrika.

Hamwiso ye Ligi yamtsanganyiho yah’elebara la Afrika– UMOJA ngaitriao nvuu zentsi za Komori, Maurice nea Madagascar (Bushini) ili wawane hamsinadi waparise emipaka yahe ze arudhwi zahao.

L’Union fait la Force! Umoja ni Nguvu! Nia ndzima uzaa lulu!

Ifanyiwa etarehi 05 novambro mwaha 2019
hunu Komori ne mbawa yahe
Ligi yamtsanganyiho yah’elebara la Afrika Umoja LP-U
Itrilwa mhono ne madhamana wa siyasa
yah’eLigi yamtsanganyiho yah’elebara la Afrika – UMOJA
Rais Diogène Henda Senny

Webmaster LP-Umoja
Webmaster LP-Umoja
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply