MESSAGE DE SOUTIEN AU PEUPLE KANAK – Référendum Nov. 2018

MESSAGE DE LA LIGUE PANAFRICAINE – UMOJA SECTION FRANCE EN SOUTIEN A LA RESISTANCE DU PEUPLE KANAK Chers amis, camarades et militants, Ce meeting est l’occasion de nous retrouver ensemble autour d’une cause très importante, une cause que nous suivons avec beaucoup d’intérêt : le soutien à la résistance du peuple kanak et la solidarité dans sa

MESSAGE DE LA LIGUE PANAFRICAINE – UMOJA SECTION FRANCE
EN SOUTIEN A LA RESISTANCE DU PEUPLE KANAK

Chers amis, camarades et militants,

Ce meeting est l’occasion de nous retrouver ensemble autour d’une cause très importante, une cause que nous suivons avec beaucoup d’intérêt : le soutien à la résistance du peuple kanak et la solidarité dans sa lutte pour l’indépendance.

Présent dans une vingtaine de pays en Afrique et dans la Diaspora, la Ligue Panafricaine – UMOJA est une organisation politique antiimpérialiste qui se bat contre les forces réactionnaires, afin de relever
l’Afrique et sa diaspora. Notre objectif est la prise de tous les pouvoirs possibles afin de bâtir un nouvel ensemble politique, que nous résumons sous le nom des Etats-Unis d’Afrique. A l’instar du Burkina Faso de Thomas Sankara qui avait soutenu politiquement l’indépendance de la Kanaky devant les Nations Unies, nous considérons que le panafricanisme doit être solidaire de tous les combats contre le colonialisme et la recolonisation.

A l’automne 2016, le groupe Union Calédonienne – Front de libération nationale kanak et socialiste (UC-FLNKS) avait demandé à la Ligue Panafricaine – UMOJA de proposer l’un de ses membres sur une liste d’experts pour les comités de pilotage sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Il s’agissait de faire en sorte que les recommandations faites par le Haut Commissariat de la République tiennent un minimum compte de l’avis critique des personnes choisies par le FLNKS et les premiers concernés. En mars 2017, le président du groupe UC-FLNKS, Monsieur Roch Wamytan avait informé le secrétaire général de la LP-U, Monsieur Amzat Boukari-Yabara, que la demande auprès des autorités françaises était restée sans réponse. Nous ne sommes pas surpris car l’Etat français refuse de voir la question de l’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie venir rejoindre le terrain des luttes panafricaines pour l’autodétermination et contre la Françafrique, car c’est bien de cela dont il s’agit.

La Ligue Panafricaine – UMOJA n’a aucun doute sur le fait que la France ne renoncera jamais volontairement aux intérêts économiques et géostratégiques que lui donne la Kanaky dans le Pacifique Sud. Les fraudes autour du fichier électoral nous rappellent que l’expertise française ne s’arrête pas à la simple répression des mouvements anticolonialistes et indépendantistes. Pour l’impérialisme, tous les moyens sont bons pour continuer le travail de prédation et de colonisation.

La LP-U réitère son soutien au mouvement pour l’indépendance de la Kanaky. Ce soutien s’inscrit dans la tradition de solidarité internationale contre le colonialisme, le racisme et le capitalisme, trois systèmes d’oppression qui ont permis à la France, parmi d’autres puissances européennes, de se construire au sommet d’une hiérarchie de
domination. Nous soutenons une indépendance du peuple kanak accompagnée d’une prise de contrôle des pouvoirs économiques et politiques, sur le fondement d’une protection juridique de l’identité et de la culture du peuple kanak. Cette indépendance doit donner une place fondamentale à la question des droits autochtones afin de préserver un
territoire riche en ressources naturelles et culturelles.

Nous réclamons, enfin, que la mémoire des martyrs de l’histoire de la résistance kanak soit reconnue à juste titre et que les assassinats et les massacres perpétrés par l’Etat colonial fassent l’objet d’enquêtes indépendantes et d’une politique de réparation, restauration et réhabilitation.

VIVE LA RESISTANCE DU PEUPLE KANAK, VIVE LA RESISTANCE AFRICAINE !
L’UNION FAIT LA FORCE, UMOJA NI NGUVU !

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply